Médias électroniques :

Les temps échelonnés de Rita Rodrigue - voir le reportage

Reportage de Barbara Laurenstein au Téléjournal  Ottawa-Gatineau, à Radio-Canada
9 septembre 2018

Rita Rodrigue, ou l’art de durer dans le temps - écouter l'entrevue

Entrevue par Jhade Montpetit à l’émission de radio Les Malins, sur
Ici Première Ottawa-Gatineau, à Radio-Canada
8 septembre 2018

Rita Rodrigue, 50 ans de passion pour la création - lire le dossier

            Dossier d’André Dalencour sur le site internet de Radio-Canada
            7 septembre 2018

50 ans de création - écouter l'entrevue

Entrevue à l’émission de radio de Michel Picard sur le 94,5 Unique FM
6 septembre 2018

 

Médias écrits : 

Temps échelonnés, oeuvre anciennes et récentes de Rita Rodrigue

Une exposition courte et envoûtante, conçue avec recherche et soin, qui revisite la carrière d'une grande passionnée.

Catherine Morasse,  Le Droit, 2018, Gatineau, Québec

Temps échelonnés 

Une magnifique série d'oeuvres à la composition assurée, déclinant des couches successives de photos sur acétate, d'interventions picturales, et de légers matériaux integrés à l'ensemble. Le résultat est d'un exquis raffinement et invite notre regard à embrasser le passage du temps au travers les couches photographiques qui servent de supports à la mémoire de la matière. Ces images créées à partir de matière organique ou manufacturée par l'humain (bois, métal, etc) révèlent les matériaux non dans leur réalité physique, mais dans une représentation subtile sur support transparent. Rita transpose ainsi la matière dans un registre « fantôme » à la frontière entre le visible et l'immatériel.

Josée Valiquette

Commentaire émis lors de l'exposition à la 

Galerie Art Plus, de Sutton, mai 2017

Glissement du temps
Son iconographie nous est devenue familière. L’exposition que présente Rita Rodrigue illustre la continuité qui régit l’ensemble de l’œuvre de l’artiste.

Claude A. Bouchard,  Le Droit, 2003, Hull, Québec

 

Mémoire du sacré
Chaque œuvre-structure-totem constitue sa propre exposition et renferme la thématique de l’œuvre dans son ensemble.

Claude A. Bouchard,  Le Droit, 2000, Hull, Québec



La recherche perpétuelle de Rita Rodrigue
Son regard, c’est l’œil particulier qui ne perçoit jamais les choses sous le même angle, qui va plus loin que la première apparence, c’est l’œil qui s’imbibe d’âme.

Paul Morissette, Art &  culture, Bulletin d’Aylmer 1998, Aylmer, Québec

 

Lignes et croisements
… elle nous conduit dans un espace entre terre et air où cohabitent la réalité de certaines choses et l’immatérialité de certaines autres. Les traces invisibles de la vie, quoi!

Benoît Éthier, Journal Zone 1996, Hull, Québec

Figures de proue
L’univers de Rita Rodrigue émerveille tant par la richesse, l’éclat lumineux et la transparence des couleurs, que par les diverses formes et symboles… 

Joanne Legault,  Le Droit 1994, Hull, Québec

 

Calligrammes
Sensation d’entrer dans les recoins les plus inusités et les plus merveilleux sous-bois de l’âme humaine.

Serge Dion 1991, Hull, Québec



Célébration
La galerie est devenue un lieu semi-sacré, où sont exposés maint odes à la sensibilité de l’âme et des mots qui la traduisent, à la femme prisonnière et libérée, à la nature morte et soudainement ranimée, à l’œuvre d’art fragile que l’on doit enchâsser afin de la protéger, au processus de la création qui puise dans le mot, le son…

Éliane Gaudet, Le Droit 1993, Hull, Québec

 

Rétrospectives 2
Il est rafraîchissant de se retrouver devant une œuvre de Rita Rodrigue. Par son trait impulsif, l’intense émotion qui émane de chacune de ses œuvres, on pourrait situer son art entre le symbolisme et la fantaisie d’un Chagall et le spiritualisme et la mythologie d’un Rouault.

René Buisson, directeur, Musée Marc-Aurèle Fortin 1989, Montréal, Québec

Cantique des cantiques
Sur un dessin à l’encre très luxuriant qui mêle les êtres à la végétation, la couleur vient se répandre dans toute sa richesse et sa valeur.

Olivier Asselin, Université d’Ottawa 1983, Ottawa, Ontario

Infographie : Rachelle Côté – Design web : Jeanne Choquette

© Rita Rodrigue 2018

  • Page Facebook de Rita Rodrigue